• La féline. Anne Li

     

    La féline 

     

    La féline. Anne Li 

     

    En chaque femme sommeille 

    Une féline parfumée de genièvre et de miel 

    Aux prunelles d’un bleu égyptien 

    Qui sous l’œil d’Horus s’éveille 

    Toute auréolée de soleil 

    Brûlante et aveuglante 

    Ondulant ses formes envoûtantes 

    Et la cambrure de ses reins 

    Dans le temple d’Alexandrie 

    Ou sur les ruines de Bubastis 

     

    Anne Li 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :